Notre expérience de commerçantes

18th mai 2017

Bonjour à tous ! Cela fait un bien long moment que je ne suis pas venue ici et vous m’aviez manqué. Je me suis fait la réflexion la semaine dernière que je ne partageais pas vraiment avec vous mon quotidien de fondatrice de boutique et de commerçante. Car oui, pour ceux qui ne le savent pas nous avons créé ma mère et moi la boutique de décoration pour enfants Le Zèbre à plumes il y a maintenant 2 ans et demi. Suivez-moi aujourd’hui dans les coulisses de cette aventure qui n’est pas forcément rose tous les jours.

Quand on se lance dans une aventure comme celle-ci, on ne peut que penser que tout va fonctionner, que l’on va faire un carton. On peut même aller jusqu’à imaginer que le succès sera tel que l’on ouvrira des magasins partout en France (oui il faut rêver, ça booste). Il faut y croire car quand on démarre, on donne tout. On part de rien puis petit à petit les éléments se dessinent, le concept se définit, la sélection des fournisseurs et des produits s’établit. Un logo et un univers viennent vite se greffer au projet puis surtout un nom. Comme on surnomme un bébé, on va donner un prénom à ce nouveau lieu, ce nom qui sera prononcé par des milliers de personnes. Je me souviendrais toute ma vie du jour où nous avons commencé à installer nos produits par ci par là dans le local qui jusqu’à maintenant nous était complètement inconnu. Oui, c’est notre bébé, ce projet nous l’avons créé de toute pièce. C’était beau, mais jamais nous n’aurions pu imaginer que la boutique deviendrait aussi belle !

Cela fait maintenant 2 ans et demi que la boutique perdure contre vent et marrée, contre la TVA et toutes ces charges. Contre cette période d’élection qui nous a beaucoup touchés, contre le temps hideux, la crise des petits commerces et je peux vous confier que cela n’est pas facile d’être tributaires de tous ces éléments. On passe notre temps à douter. Une semaine on fait un superbe chiffre, on se dit que ça y est, c’est reparti ! La semaine d’après c’est la catastrophe. Être commerçants c’est accepter cela, c’est toujours essayer de rebondir en communiquant, en comprenant les besoins, les déceptions des clients … Et on ne se rend pas compte de tout cela avant d’embarquer dans cette épopée mais surtout de l’investissement personnel et financier que cela implique sans la garantie du succès. On se donne entièrement et on se bat pour le dynamisme de ce lieu, pour le succès des créateurs talentueux que l’on distribue et surtout pour réussir ce que nous avons entrepris tout simplement.

Malgré les difficultés on continue à y croire, on fait de belles rencontres, on entend les paroles positives et motivantes des clients puis on met en place des choses. Il y a quelques mois, nous avons organisé un shooting dans le magnifique appartement d’une de nos clientes. Sa fille Louise a pris la pose aux côtés de nos produits et cela me tenait à coeur de partager cela avec vous. Sur ce projet j’ai eu la chance de porter la casquette de photographe et styliste, et je ne suis pas peu fière du résultat. On organise des ateliers, des concours et des mises en avant créateurs. On se bat pour donner raison aux petites commerces de proximité et pour contrer les grosses franchises qui prennent toute la place.
A tous les entrepreneurs et les commerçants, je vous envoie toute notre force et notre soutien pour les jours à venir. Et toutes les personnes qui souhaitent en savoir plus sur certaines démarches, je suis là pour répondre à toutes vos questions.

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 réflexions au sujet de « Notre expérience de commerçantes »

  1. marionromain

    C’est un bien beau projet que vous avez mené jusqu’au bout et continuez de faire vivre avec ta mère. Dans un petit coin de ma tête, il y a le rêve d’ouvrir un jour une petite boutique de décoration et objets chinés, un petit pêle-mêle de tout ce que j’aime. Un doux rêve. :)

  2. mathilde Auteur de l’article

    Je te souhaite que ça se réalise :) Il faut franchir le pas quand on sent que c’est le bon moment !

  3. SOLIGNY

    Bonjour,
    Merci pour ce partage d’expérience et bravo pour votre boutique. Vos photos sont superbes. Je suis actuellement comme vous il y a 3 ans : je monte mon dossier et recherche une banque qui me fera confiance pour l’ouverture d’une boutique d’objets de décoration made in France pour chambres d’enfants à Orléans. On me demande de fournir des « preuves » de la réussite de ma boutique, mais dans ce secteur d’activité peu de chiffres sont disponibles (nombres de clients par jours, panier moyen, chiffre d’affaires, marge…). Peut être pouvez vous m’éclairer. J’aurai des centaines d’autres questions … Je souhaite longue vie au Zèbre à plumes. Merci pour la visibilité que vous donnez à nos créateurs.

  4. mathilde Auteur de l’article

    Bonjour, il faut que savoir que c’est très compliqué de se lancer même si le concept est sympa, que les produits plaisent, il ne faut pas s’attendre à gagner beaucoup d’argent. Il faut vraiment veiller à trouver un local avec un loyer peu cher puis ne pas trop investir dans des droits d’entrée.
    C’est avant tout un projet passion mais il ne faut en aucun cas s’attendre à sortir un gros salaire. Plusieurs boutiques de notre genre pourraient confirmer :)
    Mais c’est une super aventure et vivre de ce que l’on aime, c’est génial.
    Je reste à votre disposition si vous avez d’autres questions. Belle journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *