Reprendre son envol

Bonjour mes petites guimauves, aujourd’hui et surement pour la dernière fois, je vous emmène faire un tour du petit cocon dans lequel j’ai vécu pendant 8 mois. Comme je vous l’avais dit dans un précédent article, je suis revenue vivre chez ma mère quelques temps. Et elle m’a gentiment permis d’installer ma petite bulle de naïveté.
Après ce long moment passé dans la maison familiale, comme une sorte de séjour réparateur,  je reprends mon envol dans un nouvel appartement en solo. Quelle joie de savoir que je vais retrouver mon indépendance, mes affaires qui étaient enfermées dans un box depuis si longtemps. J’ai hâte de pouvoir mettre la musique à fond, avoir mon intimité, inviter des amis pour leurs faire profiter de mes talents de cuisinière hors pair, regarder des films jusqu’à 3h du matin sans réflexion et courir partout en culotte.

Cela me remplie de joie, me donne une nouvelle perspective et je me sens rebondir après la dure période que j’ai pu traverser après la rupture. Malgré tout, après avoir vécu 8 mois en communauté et 3 ans et demi en couple, je ressens comme une appréhension de me retrouver seule dans mon chez moi. Réapprendre à être seule, tel sera mon nouveau challenge.

En attendant je vous laisse sur des détails de mon univers tout doux et dans un prochain article je vous présenterais surement la décoration de mon nouvel appartement dans lequel j’emménage dans deux semaines ! Il est si beau avec son parquet, ses hauteurs sous plafond, sa cheminée et ses moulures :) Je vous souhaite une belle journée et vous propose une musique qui me donne la pêche : Hear me Now d’Alok et Bruno Martini.

Humeur de déménagement, humeur de J-25

Dis vague déménage

Dis vague Qui dit humeur de déménagement dit humeur de changement. Je me trouve à J-25 du tour du Monde et le passage du ‘il reste moins d’un mois’ est assez important psychologiquement. Comment se sent-on à une vingtaine de jours d’une grande aventure ? Contrairement à ce que certains pourraient croire, la joie et l’excitation ne sont pas les seules émotions qui nous habitent. Je ne suis pas une grande aventurière, j’ai toujours rêvé de voyager mais à part le club de vacances en Tunisie je n’ai pas vu grand chose à l’étranger. J’ai toujours vu le voyage comme la meilleure façon de vivre, c’est un moyen de découvrir ce qu’il y a autour de nous, de faire de grandes rencontres et surtout d’être libre. Partir loin du quotidien stressant c’est la liberté assurée. Mais franchir le pas, c’est différent.

Dis vague ikea

Dis vagueLorsque l’on parle de grand saut, c’est exactement cela. Lors de nos moments de prise de conscience, car la plupart du temps on ne se rend pas compte de ce qu’il est en train de se passer, on se sent comme devant un grand vide. Prêts à sauter, on se demande pourquoi on le fait, on sait que ça va être génial, rempli d’adrénaline mais en même temps c’est l’inconnu. Imaginez vous dans un avion équipés de vos parachutes prêts à faire votre saut tant rêvé, à 25 minutes du saut, votre cœur bat la chamade même si vous savez que ça va être incroyable.

Dis vague

Dessin de mouches dis vague

Plateau Ikea Brakig dis vagueFinalement, ce trop plein d’émotion pousse surement le cerveau à ne pas réaliser. Voilà, je vis sans vraiment comprendre ce qu’il se passe. Je fais mes cartons en imaginant retrouver mes affaires dans quelques jours. Les gens viennent me parler du voyage en ne voyant que la folie du geste. Je leur réponds en ayant l’impression de raconter une histoire. Je récite les noms de pays que nous allons visiter sans faire de rapprochement avec nous. Un moment de lucidité où je saute partout, où je deviens folle de joie se succède d’un moment où je me sens paumée. Je vais surement réaliser que les héroïnes de cette histoire c’est nous, mais quand ?

Dis vague coussin

Hermès Dis vague

Dis vague

Nike dis vague Voici quelques derniers clichés de mes affaires avant de les engouffrer dans les cartons pour 6 mois. Je ne vous explique pas la galère pour sélectionner quelques vêtements à l’intérieur d’une armoire remplie de façon à ce que tout rentre dans un sac à dos ! Une page se tourne, j’ai hâte de lire la suite !