At Home #3

Hello mes petites guimauves, j’espère que vous allez tous bien, que vous profitez de votre début de vacances d’été ou de vos week-end ensoleillés. Il me tarde de partir en vacances surtout quand je vois les snaps de piscine et les albums de Corse de mes amis Facebook.

Je n’ai pas encore eu l’occasion de vous annoncer la nouvelle mais notre jolie boutique Le Zèbre à Plumes fermera ses portes définitivement le 28 Juillet. Et oui, malgré votre engouement, vos compliments, votre amour et surtout tous nos efforts, elle ne couvrait pas assez les charges que nous avions à payer. C’est donc avec le coeur lourd que nous avons pris cette décision pleine de sagesse et surtout d’espoir. De nouvelles aventures nous attendent ailleurs j’en suis sure. D’ailleurs, j’ai passé un entretien il y a quelques jours pour une agence de presse dans laquelle j’aimerais beaucoup travailler. Croisez les doigts pour moi !

En attendant je vous présente, une nouvelle recrue chez moi : la lampe « Milk » Andtradition acquise sur le site Cote-lumiere.com. Si vous cherchez un luminaire qui change de l’odirnaire, ce site nous propose une jolie sélection : de la suspension à la lampe à poser en passant par l’applique murale. Cela faisait des années que je louchais sur sa douce forme iconique et il m’a suffit d’une petit promo pour me faire craquer. La voici dans mon chez moi, entourée du brumisateur vintage que j’ai chiné hier dans un vide grenier à 50 centimes pour le plus grand des effets. Et de mon diffuseur d’ambiance senteur « Cueillette » qui sent super bon déniché dans le magasin Cabane, 3 rue Thouret à Rouen.

Sur cet instant lumineux, je vous laisse profiter de vos vacances et vous dit à très très vite.

Humeur de déménagement, humeur de J-25

Dis vague déménage

Dis vague Qui dit humeur de déménagement dit humeur de changement. Je me trouve à J-25 du tour du Monde et le passage du ‘il reste moins d’un mois’ est assez important psychologiquement. Comment se sent-on à une vingtaine de jours d’une grande aventure ? Contrairement à ce que certains pourraient croire, la joie et l’excitation ne sont pas les seules émotions qui nous habitent. Je ne suis pas une grande aventurière, j’ai toujours rêvé de voyager mais à part le club de vacances en Tunisie je n’ai pas vu grand chose à l’étranger. J’ai toujours vu le voyage comme la meilleure façon de vivre, c’est un moyen de découvrir ce qu’il y a autour de nous, de faire de grandes rencontres et surtout d’être libre. Partir loin du quotidien stressant c’est la liberté assurée. Mais franchir le pas, c’est différent.

Dis vague ikea

Dis vagueLorsque l’on parle de grand saut, c’est exactement cela. Lors de nos moments de prise de conscience, car la plupart du temps on ne se rend pas compte de ce qu’il est en train de se passer, on se sent comme devant un grand vide. Prêts à sauter, on se demande pourquoi on le fait, on sait que ça va être génial, rempli d’adrénaline mais en même temps c’est l’inconnu. Imaginez vous dans un avion équipés de vos parachutes prêts à faire votre saut tant rêvé, à 25 minutes du saut, votre cœur bat la chamade même si vous savez que ça va être incroyable.

Dis vague

Dessin de mouches dis vague

Plateau Ikea Brakig dis vagueFinalement, ce trop plein d’émotion pousse surement le cerveau à ne pas réaliser. Voilà, je vis sans vraiment comprendre ce qu’il se passe. Je fais mes cartons en imaginant retrouver mes affaires dans quelques jours. Les gens viennent me parler du voyage en ne voyant que la folie du geste. Je leur réponds en ayant l’impression de raconter une histoire. Je récite les noms de pays que nous allons visiter sans faire de rapprochement avec nous. Un moment de lucidité où je saute partout, où je deviens folle de joie se succède d’un moment où je me sens paumée. Je vais surement réaliser que les héroïnes de cette histoire c’est nous, mais quand ?

Dis vague coussin

Hermès Dis vague

Dis vague

Nike dis vague Voici quelques derniers clichés de mes affaires avant de les engouffrer dans les cartons pour 6 mois. Je ne vous explique pas la galère pour sélectionner quelques vêtements à l’intérieur d’une armoire remplie de façon à ce que tout rentre dans un sac à dos ! Une page se tourne, j’ai hâte de lire la suite !