Archives par étiquette : Sara Théron

Zoom sur un Toucan pas comme les autres

11th décembre 2017

Coucou les petits chats, et oui je n’ai pas tenu ma promesse, vous pouvez le dire j’ai gommé deux semaines de mon planning et je vous ai oublié. Allez-y, jetez-moi des oranges, des tomates, des œufs … ! Mais, mais, mais pour me faire pardonner, je reviens avec une jolie découverte à vous partager. Nous sommes donc à la quatrième et dernière rubrique du mois : le zoom. Et aujourd’hui, je pointe mon objectif sur Sara Théron, créatrice de la douce, sensible et délicate marque Dodo Toucan.  Pour en savoir plus sur son univers, ses inspirations et son parcours, je suis allée lui poser quelques questions. C’est partie pour une rencontre placée sous le ton de la tendresse et de la naïveté ! 

1. Sara, pour commencer, peux-tu nous parler un peu de ton parcours ? 

Après le bac, je suis entrée à l’école des Arts Décoratifs de Paris, où j’ai fait mes études dans la section Design Objet. Vers la fin de mes études, j’ai commencé à travailler pour Adeline Klam, une créatrice qui travaille le papier japonais et la couleur.

En parallèle, j’ai débuté la céramique avec des amis dans un cours du soir pour amateurs, il y a environ 4 ans. À ce moment-là, je souhaitais seulement conserver une pratique créative personnelle à côté  de mon travail. Mais j’ai eu un véritable coup de cœur pour ce matériau et peu à peu, l’idée d’acheter notre propre four à céramique a germé avec un ami ! J’ai commencé à produire des petits animaux dans mon propre atelier, puis à les vendre. Dodo toucan est né ! Et de fil en aiguille, c’est devenu mon activité principale. A l’été 2016, je me suis alors installée dans la très colorée rue sainte Marthe ( Paris 10) ou j’occupe le petit atelier boutique à la façade turquoise.

2. Où trouves-tu ton inspiration ? 

C’est assez vaste ! Disons que mes principales sources sont la nature et l’illustration. Le travail de la couleur est également très important pour moi, ce sont souvent de nouvelles associations de couleurs qui suscitent des envies de motifs, de dessins.

Sinon, j’apprécie beaucoup l’artisanat japonais : j’adorerais aller au Japon pour regarder la manière dont les artisans fabriquent les objets traditionnels et rapporter des souvenirs plein de belles histoires.

3.  D’où vient ton nom « Dodo Toucan » ?
Je voulais quelque chose de naïf et coloré, et bien sûr j’adore les oiseaux et surtout les toucans.

4. Tu es plutôt animaux d’Afrique ou animaux de la forêt ?
Animaux de la forêt ! Je trouve que les forêts sont des lieux emprunts de magie et j’adore entrevoir les petits animaux qui passent furtivement derrière les arbres lorsque je me promène.

5. Tes petits grigris sont le fruit d’une grande superstition ou simplement des compagnons de vie ?
Un peu des deux ! Je ne suis pas très superstitieuse, mais je préfère ne pas prendre de risques comme passer sous une échelle :) Mais ce sont surtout des compagnons, comme une très grande famille répartie un peu partout dans le monde.
Chez moi, il y a tout les tous premiers grigris  : ils sont très maladroits mais j’y suis très attachée, c’est avec eux que tout a commencé.

6. Et dans ta vie, tu as l’impression qu’ils sont présents ? Qu’ils t’accompagnent ? 

Oui, notamment car les clients reviennent souvent me raconter les aventures de leurs grigris !
J’adore avoir de leurs nouvelles :) car beaucoup ont une histoire particulière, certains ont accompagné un changement de vie de leur propriétaire, d’autres sont des marques d’amitié, d’amour, d’encouragement offertes par des proches.
Certains grigris vivent dans la poche du manteau, à portée de main, d’autres surveillent le sommeil des endormis depuis la table de nuit, beaucoup sont sur le bureau pour lancer des regards encourageants à leur propriétaire lorsque le travail commence.

Ces histoires sont parfois très touchantes, et j’aime beaucoup les écouter.

7. Quelle est ta création préférée ?
J’aime beaucoup les mini félins mais je reste discrète pour ne pas rendre les autres jaloux ;)

8. Plutôt paresseux, lémuriens ou panda roux ?
Panda roux, c’est vraiment très chou.

9. Plutôt Islande, Pérou ou Slovénie ?
L’Islande me tente beaucoup pour son côté sauvage et ses jours sans fin en été.

10. Plutôt étoile filante, trèfle à quatre feuilles ou fer à cheval ?
Etoile filante !

Merci Sara du temps que tu m’as accordée et surtout longue vie à tes créations !  Je fonds complètement pour chacune d’entre elles, j’ai d’ailleurs en ma possession un petit félin gris tacheté qui a trouvé sa place sur mes étagères.
Je vous laisse sur cette pause douceur. Pour en savoir d’avantage, retrouvez Sara dans son atelier rue Saint Marthe à Paris. Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour l’instant blabla du mois de Décembre.

Rendez-vous sur Hellocoton !