Perte blanche signe de grossesse ou pas ?

Perte blanche signe de grossesse ou pas ?

A partir de la puberté, la perte vaginale est un phénomène plus ou moins courant chez les femmes, tout âge confondu. Elle survient généralement après la période d’ovulation. Cependant, certaines femmes connaissent plus de pertes que d’autres. Il s’agit d’un liquide d’aspect visqueux, incolore, jaunâtre, marron ou blanc en fonction de chacune. La perte blanche est tout à fait normale, jusqu’à ce qu’elle devienne trop fréquente et trop abondante. Une perte est généralement inodore, mais si ce n’est pas le cas, il est préférable de consulter votre gynécologue.

Dans certain cas, on affirme qu’avoir une perte blanche est le signe qu’on est enceinte. Est-ce exact ? Nous allons tenté de répondre à la question : Perte blanche signe de grossesse ou pas ?

Comprendre le fonctionnement du vagin

Le vagin c’est la partie qui relie l’utérus à la zone externe du corps. On pourrait alors parler d’un conduit d’évacuation qui est capable de se nettoyer seul, de manière naturelle si l’on voulait l’expliquer simplement. C’est de lui que ressorte toutes les impuretés dans l’organe féminin. On pourra alors y constater l’écoulement de pertes de différentes couleurs au cours des différentes phases du cycle menstruel.

Les pertes peuvent ainsi apparaître chez toutes les femmes, enceintes ou pas, mais à quelques différentes près. On peut constater généralement plus de pertes en phase lutéale, c’est-à-dire au cours de la deuxième partie du cycle après ovulation. Au cours de cette période, le col de l’utérus va se refermer, créant ainsi l’épaississement de la glaire cervicale pour mettre tout naturellement une barrière physique, contre les bactéries. Ce phénomène va provoquer des pertes crémeuses, plutôt épaisses voir même d’aspect laiteux.

signification perte blanche

Des pertes blanches en début de grossesse

Comme précédemment indiqué, les pertes blanches peuvent être observées surtout en seconde partie du cycle menstruel, chez toutes les femmes. Mais en cas de grossesse, vous pouvez constater qu’elles seront beaucoup plus abondantes que d’habitude. Le fait est qu’en période de grossesse, la femme subit un pic de progestérone. Ce changement hormonal va créer une certaine perturbation dans l’appareil génital féminin augmentant ainsi la production de ces pertes d’aspect blanchâtre.

Cependant, pour avoir le cœur net, il faudra encore attendre le jour des règles. Les pertes blanches seules ne sont pas suffisantes pour affirmer votre état de grossesse. Parmi les signes les plus évidentes, il y a l’absence des règles. Mais surtout la présente de l’hormone bêta-HCG qui est tout naturellement produit par l’embryon. Vous serez alors invité à faire un test de grossesse fiable après plus d’une semaine de retard des règles.

Si vous n’êtes pas enceinte, les pertes blanches peuvent tout de même apparaître, mais en petite quantité. Elles devront normalement s’apaiser avec les règles. Attention cependant, vous pouvez également retrouver des pertes plutôt marron ou brune alors que vous êtes bel et bien enceinte. Cet aspect est du à la présence de sang du à la nidation. Ce qui est aussi tout à fait normale.

>> Découvrez également notre article : Comment perdre facilement son ventre après l’accouchement

perte vaginale infection

Autres pertes vaginales: signes d’infection ?

Vous constatez que vous avez trop de pertes vaginales ? Ce n’est pourtant pas pour cette raison que vous êtes forcément enceinte. Les pertes peuvent également être signes d’autres choses. Vous serez alors invité à surveiller de plus près l’aspect de la perte avant d’en tirer une quelconque conclusion.

Même si les pertes vaginales sont dans la plupart des cas, un phénomène normal chez les femmes. Il peut pourtant y voir des exceptions.

Déjà une perte de couleur inhabituelle, trop épaisse peut déjà être alarmante. Mais, si ces pertes sont accompagnées de douleurs, de mauvaises odeurs, d’irritations … vous êtes invités à consulter directement votre médecin. Ces genres de pertes favorisent généralement la multiplication d’infection vaginale.

Les choses à faire pour limiter les risques d’infection

Grossesse ou pas, toute femme doit avant tout adopter les bonnes mesures hygiéniques pour limiter les risques d’infection. Voici quelques points à prendre en compte :

  • Utiliser du savon alcalin et doux pour son hygiène intime
  • Eviter d’introduire le doigt dans le vagin en se lavant
  • Eviter les déodorants sur les parties intimes
  • Ne pas porter de protège-slips parfumés
  • Portez des sous-vêtements en coton
  • Bien laver les sous-vêtements
  • Changez de sous-vêtements autant de fois que nécessaire

Mais en plus de ces recommandations particulières sur l’hygiène intime, vous devez aussi penser à adopter une bonne hygiène de vie. Buvez beaucoup d’eau et mangez au moins 5 fruits et légumes par jour. Attention, limitez la consommation d’alcool et de drogues. Fumer de la cigarette peut amplement contribuer à l’apparition d’infection génitale chez la femme. Sans parler d’autres infections, type urinaires.