Peinture plafond sans trace : comment éviter les traces de rouleau ?

Peinture plafond sans trace : comment éviter les traces de rouleau ?

La peinture du plafond est gage du confort visuel à l’intérieur de la pièce. C’est pour cette raison qu’on le confie souvent à un professionnel. En effet, la plupart des particuliers qui se sont lancés dans cette aventure se sont retrouvés avec des résultats peu satisfaisants, dont notamment un plafond plein de traces, et ce, malgré plusieurs couches pour tenter des les camoufler. Mais pourquoi ces choses là arrivent à vous et pas à d’autres ? Comment faire en sorte de réaliser une peinture plafond sans trace, comme un vrai professionnel ?

Des traces de peinture sur le plafond : les causes

Si votre plafond laisse des traces lorsque vous l’avez peint, ce n’est pas par hasard. Soit vous n’avez pas très bien respecté toutes les étapes de la préparation. Soit vous ne vous êtes pas pris correctement dans la réalisation de votre tâche. Et oui, une petite faute de manipulation, ou une mauvaise maîtrise dans vos gestes pourra impacter sur la qualité de finition. Si vous obtenez toujours des lignes ou des stries, voici quelques explications possibles :

  • Peut être que la couche de peinture appliquée est trop fine : Cela ne garantira pas un parfait recouvrement de la surface. Vous vous retrouverez avec un résultat médiodre.
  • Dans certains cas, vous mettez beaucoup trop de pression sur le rouleau de peinture. Ce qui peut nettement dégrader le rendu final. On a tendance à appuyez trop fort sur la surface à peindre surtout quand il manque de peinture. Chose à éviter clairement.
  • Vous avez oublié l’application d’une couche d’apprêt ? C’est une couche de fond qui a pour rôle de sceller la surface, et d’éviter toute absorption qui risquerait de changer le rendu de la peinture finale après quelques heures.
  • Les récipients en plastique peuvent provoquer des « yeux de poisson », c’est-à-dire qu’ils laissent des taches lorsqu’on les peint. Il est préférable d’utiliser le même pinceau pour peindre et pour enlever la peinture.
  • L’utilisation d’une éponge n’est pas non plus recommandée ! D’abord parce qu’il y a un risque de laisser des traces sur le plafond. Deuxièmement, parce que la peinture implique deux types d’application différents. Si vous utilisez une éponge pour appliquer la peinture, vous ne pourrez pas l’enlever complètement après avoir peint votre plafond, ce qui pourrait également provoquer des lignes ou des stries dans la finition.

Mais les peintures qui laissent des traces sur le plafond peuvent également être dû au conditions ambiantes comme : la température trop élevée au moment de la peinture, ou encore la pièce trop aérée.

Peindre un plafond sans traces : une bonne préparation à l’avance

La chose la plus importante à faire avant de commencer à peindre est de vérifier s’il y a des câbles électriques qui pendent du plafond. La meilleure chose à faire serait, si possible, de les déplacer et de les mettre de côté pendant que vous peignez. Vous pouvez également utiliser des protège-câbles à cette fin.

Vient maintenant le moment de peindre : Assurez-vous que vos conditions de travail sont aussi agréable que possible. Portez de vieux vêtements, car la nouvelle peinture peut laisser des taches. S’il fait trop chaud, ouvrez les fenêtres pour faire entrer de l’air frais !

Vous voulez peindre votre plafond à la perfection, sans pour autant vous lancer dans un vrai parcours de combattant, il faudra vous préparer comme il se doit :

  • En premier lieu, vous devez bien nettoyer la surface à peindre. Si besoin, n’hésitez pas à laver avec un dégraisser pour venir à bout des taches d’huiles.
  • Ensuite, vérifiez si le plafond présenter des trous et fissures. Passez obligatoirement à l’étape de lissage avec de l’enduit au préalable.
  • Maintenant que votre plafond est prêt, passez à l’étape de la peinture. Si vraiment les taches ont été coriaces, il est conseillé d’appliquer une couche de primaire isolant pour obtenir une surface de travail parfaite.
  • Choisissez la bonne peinture. Il existe généralement des peintures mates et des peintures satinées qui redonneront l’éclat à vos plafonds. Peu de personnes lavent le plafond régulièrement, de ce fait, il serait tout bonnement inutile d’investir dans une peinture lavable qui coûterait beaucoup plus chère. Sauf s’il s’agit du plafond de votre douche par exemple.
  • Prenez également le temps de choisir un bon rouleau. Car travailler avec un rouleau de qualité médiocre ne fera qu’empirer les choses.

Les techniques pour réaliser une peinture de plafond sans traces

Pour bien réaliser une peinture plafond pour fainéant, mieux vaut alors peindre correctement. Le premier conseil, c’est de peindre en un seul jour et ne se pauser qu’une fois toute la surface peinte. En effet, si vous êtes tentés de peindre que la moitié, et reprendre après, ou le lendemain, vous risquerez de créer un rendu non homogène.

Commencez par une couche d’apprêt, s’il n’y a pas de traces ou de lignes visibles que vous souhaitez recouvrir. La couleur que vous choisissez pour cette première couche n’a pas d’importance. Non seulement cette couche égalisera les irrégularités de la surface, mais elle servira également de base à la couche de finition.

Ensuite, peignez le plafond avec votre peinture habituelle. Essayez d’embellir votre travail en peignant par longs coups de pinceau lisses d’un côté à l’autre et de bas en haut. De cette façon, vous n’obtiendrez pas de lignes ou de traces de pinceau et votre plafond fraîchement peint aura l’air lisse.

Si vous souhaitez obtenir un certain effet, tel qu’un aspect marbré ou boisé, vous pouvez essayer d’y parvenir en appliquant plusieurs couches de peinture. À chaque fois, travaillez dans une seule direction : de haut en bas ou d’un côté à l’autre, par exemple. Il est préférable d’utiliser le même type de pinceau à chaque fois.

Comment éviter les traces de rouleau et faire une peinture sans trace ?

  • Débutez toujours sur la partie plus lumineuse vers la partie plus sombre. Donc de la fenêtre vers l’intérieur si vous travaillez en plein jour.
  • Commencez toujours à peindre le contour avec un pinceau
  • Calculez bien la quantité de la peinture par rapport à la urface à peindre pour éviter qu’il n’y en ait plus assez au bout de quelques mètres carrés restants.
  • Peignez au mètre carré, et sur le sens de la longueur puis de la largeur.
  • Appliquez une seconde couche de peinture, en suivant les mêmes étapes indiquées ci-dessus pour optimisez la qualité obtenue.
  • N’oubliez pas de mettre une couche de retardateur de peinture à la fin des travaux, afin d’obtenir un meilleur résultat final.

Une fois que vous avez respecté toutes ces étapes, vous serez garanti de peindre votre plafond sans trace, et comme un vrai pro, même si vous n’êtes qu’un fainéant !